Revue de presse photo & nature réalisée par Safari-photo-nature.com

La quasi totalité des infos photo & nature disponibles sur le web

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home e-Mag photo nature
Actualité magazine photo nature

La photographie abstraite synthèse de la Boite à Photos

Envoyer Imprimer PDF

Nous y sommes, la 8ème édition de la Boite à photos entièrement dédiée à la photo abstraite est terminée. Comprenez terminée pour la rédaction et la diffusion d’articles de vos blogueurs préférés. Certainement pas finie pour vous, car au contraire, tout commence :

  • lire les articles des 9 blogueurs photographes ayant participé
  • appliquer, tester, expérimenter, essayer, les nombreux conseils et points de vue découverts
  • et pourquoi partager dans les espaces commentaires des blogs ?

Vous en conviendrez, c’est évidemment le 2ème point qui vous demandera le plus de temps. Et c’est aussi le plus excitant non ?

Quelques chiffres tout de même concernant cette 8ème édition qui s’est déroulée du 23 au 30 septembre 2013 :

  • 817 personnes ont téléchargé l’application la Boite à Photos   sur smartphone (iOS et Androïd) en une semaine. Une bonne moyenne de 116 / jours. Plutôt encourageant ! Pour rappel, cet application, développée par notre partenaireGoodBarber , donne accès à TOUT le contenu de la Boite à photo de la 1ère à la dernière édition.
  • 146 J’aime en plus sur la page Facebook du collectif. Vous êtes 2729 à nous suivre sur la page fan. Merci !
  • Impossible de vous donner les chiffres exactes de l’audience des 9 articles publiés (faudrait compiler les stats des blogs, pfiouuu, trop compliqué!). Mais à la -grosse- louche, vous êtes certainement plusieurs milliers de photographes passionnés à avoir parcouru les blogs participants. Rien que chez moi, mon article sur la photo de nature abstraite a recueilli 1000 visiteurs. Cela donne une idée.

Bref, l’idée de ces chiffres n’est pas de nous caresser dans le sens du poil ! Le succès du collectif La Boite à photos est réel, et contribue à promouvoir et vulgariser cette formidable passion qu’est la photographie.

J’ai été très fier et très heureux d’être le blog hôte de cette 8ème édition. Je prends la parole au nom de mes collègues blogueurs pour vous donner rendez-vous dans 2 mois : ce sera la 9ème édition … en attendant la 10 ème … yeah !!!!

Peut-être n’avez-vous pas pu lire tous les articles. Pas le temps, pas le courage parfois, mais on ne vous en veut pas ! La preuve, une cession de rattrapage est disponible ci-dessous pour les retardataires : je résume 8 articles, le travail est mâché, y a plus qu’à ! Entre nous, pratiquer cet exercice de synthèse n’est pas sans me rappeler une épreuve du concours d’inscrit : la fameuse épreuve de synthèse ! Ma foi, je m’en suis pas trop mal sorti !

n.b : l’ordre d’apparition correspond à la date de publication.

Article #1 : Focus sur la photographie abstraite.

Ecrit par Julien Bonjour sur le site 13-Design. Publié le lundi 23 septembre

logo 13 design 285x43 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le site 13-Design

C’est Julien Bonjour qui a défloré le sujet de la photographie abstraite. C’était aussi l’occasion pour Julien d’inauguré une nouvelle série d’articles pour son blog : Focus sur ….

On commence par une bonne définition de l’Oxford English Dictionary pour poser les bases : « la photo abstraite relate ou dénote un art qui ne tente pas de représenter une réalité extérieure, mais recherche plutôt à exister à travers des effets en utilisant des formes, couleurs et textures ». Relisez-là deux fois s’il le faut !

Ensuite, quoi de mieux que de débuter la semaine par un historique de ce courant photographique ? Exercice délicat s’il en est ! Les premières photographies abstraites apparaisent vers le début du 20ème siècle avec notamment les travaux d’Alvin Langdon Coburn (à vos souhaits!) en 1916. Il propose de pratiquer la photographie comme révélateur des formes et structures.

2man ray rayogramme 470x585 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Man Ray – rayogramme

A partir des années 1950, les nouvelles approches artistiques, l’influence des nouvelles technologies et surtout le travail de nombreux photographes continueront d’étendre la photo abstraite :

  • Otto Steiner du groupe Fotoform
  • Gottfried Jäger, la photographie générative
  • Kilian Breier et les luminogrammes
  • Pierre Cordier et ses chemigrammes

Tous ces photographes précurseurs nous permettent de pratiquer la photo abstraite plus facilement aujourd’hui : le sujet est maintenant bien connu. En effet, voici quelques conseils pour bien commencer. Vous pouvez jouer avec :

  • les formes, les textures, les structures et les lignes
  • les couleurs
  • l’architecture
  • la macrophotograhie
  • les flous

Pour terminer son article, Julien a eu le très bonne idée de questionner un expert en photographie abstraite. Philippe Litzler est rédacteur en chef du magazine France photographie et apporte son point de vue très intéressant.

Article #2 : Gueule d’abstrait

Ecrit par Laurence Chellali sur le site Photofolle. Publié le mardi 24 septembre

logo laurence chellali 285x35 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le site Photofolle.net de Laurence Chellali

Laurence commence fort en se posant une question quasi métaphysique : la photographie abstraite peut-elle exister ? Je vous la fait court, mais voici en substance ce qu’il faut retenir : non, une photo abstraite n’existe pas ! Logique : elle s’appuie sur le monde concret, physique. Par contre, c’est la représentation que nous en faisons (en gros, la manière dont notre cerveau la comprend) qu’une photo devient astraite … ou non ! Et oui, on réfléchi dans la Boite à photos !  La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le charme, le piquant d’une photo abstraite vient de sa capacité à nous interroger sur son origine : à partir de quoi et comment le photographe a-t-il travaillé pour obtenir un tel résultat ? Et passé ce premier rideau d’interrogation, le spectateur fini par passer de « qu’est-ce que c’est? » à « qu’est-ce que je vois ? » Et là, c’est gagné ! Il pourra alors entrer dans l’univers poétique voulu par le photographe.

abstrait 585x389 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Laurence Chellali

Laurence s’essaie à catégoriser les types de photos abstraites. Elle nous propose 3 types de catégories :

  1. les photos graphiques. Les ligne, les formes en sont les stars.
  2. les photos conceptuelles. Celles-ci véhiculent une idée, un thème … un concept. Un exercice difficile ! Rendez-vous compte :réaliser une photo abstraite d’une abstraction (d’un concept quoi  La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos
  3. les photos hors-catégorie. Il est question de photographies dont le sujet est le reflet d’objets sur le verre de l’objectif photo. Il faut le voir pour mieux comprendre !

Article #3 : Interview de Laurent Baillet

Ecrit par Grégory Laroche sur le site Bon Plan photo. Publié le mercredi 25 septembre

logo bpp 285x106 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le site Bon Plan photo

Grégory a choisi de traiter la photographie abstraite par l’interview d’un photographe dont c’est la spécialité : Laurent Baillet.

Laurent est un photographe professionnel. Son crédo est de passer du temps au même endroit pour « vivre » le lieu retranscrire l’atmosphère qu’il perçoit. Laurent Baillet travaille notamment pour l’artiste chinois Liu Bolin.

Nous déconvrons donc le travail de ce jeune photographe tout au long de l’interview :

  • son matériel photographique
  • son histoire et ses styles préférés : la photographie urbaine par exemple avec des longs temps de pose
  • son approche de la technique
  • ses sources d’inspiration : elles viennent de peintres, de sculpteurs et aussi de photographes !
  • ses conseils aux photographes débutants
  • et son photographe préféré du moment : Saul Leiter
laurent baillet La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Laurent Baillet

Article #4 : L’art du caméra tossing

Ecrit par Boris du site Cours photographie. Publié le mercredi 25 septembre

logo cours photo La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le logo du blog de MonCoursPhoto.fr

L’art du quoi ? Du caméra tossing. Késako ? C’est l’art du jeté d’appareil photo ! cette technique s’inspire de la photographie cinétique. Il s’agit de bénéficier des effets produits par le mouvement de l’appareil. Sauf que le dit mouvement est issu du jeté en l’air du dit appareil ! A vos risques et périls.

Mais quel intérêt à pratiquer le caméra tossing connaissant le risque de casse ? Et bien c’est tout bonnement génial. Parmi les nombreux avantages, citons particulièrement ces deux-là :

  • le résultat sont magnifiques et inconnus à l’avance
  • c’est simple à faire

Bien sur, l’appareil photo que vous utiliserez sera choisi minutieusement. Entendez par là que le premier petit compact que vous avez acheté il y a 10 ans sera parfait ! S’il se casse, vous vous en remettrez, et si tout va bien, c’est une nouvelle vie qui s’annonce pour lui !

Concrètement, placez-vous dans une pièce, sombre, éclairées par plusieurs points lumineux, réglez l’APN sur pose longue avec le retardateur … et faites-le rebondir entre vos mains.

Pour les plus courageux, résultats étonnants garantis !!

Thomas Quine1 585x390 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Thomas Quine

Article #5 : La macro-abstraite

Ecrit par Laurent Breillat du blog Apprendre la photo. Publié le mercredi 25 septembre

logo apprendre la photo 285x84 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le blog de Laurent Breillat – Apprendre la photo pas à pas.

Laurent est plutôt adepte de la photo de rue et de la photographie de concert. Alors la photo abstraite était pour lui un défi. Il l’a relevé de fort belle manière en donnant 8 conseils (bien) pratiques pour s’essayer à la photographie abstraite. Une contrainte permanente l’a guidé dans se recherche photo : se débrouiller pour que les supports objets ne soient pas reconnaissables.

Conseil 1 : soigner la composition. En effet, se contenter de prendre au rapport 1:1 un objet ne suffit pas pour faire une image intéressante. Il faut dès lors penser à intégrer des « guides », comme le bord du verre utilisé par Laurent.

Conseil 2 : utiliser les avantages de la profondeur de champ. La faible zone de netteté vous permettra de créer des ambiances mystérieuses, et d’évoquer, de suggérer plus que de montrer.

Conseil 3 : explorer votre idée. Retenez ici qu’à partir du moment où vous vous êtes lancé à photographier un objet, vous devez tout tenter !

Conseil 4 : mettre en scène ses idées. Le principe est de représenter des idées. A partir du cuir de sa chaussure, Laurent a réussi à reproduire des dunes de sables !

Conseil 5 : tester encore et encore. La photographie abstraite permet de tout tenter, il faut en profiter : utiliser le flou, varier l’exposition, jouer avec les vitesses lentes …

Conseil 6 : exploiter les avantages de la macro. L’exploration de la matière est très facile grâce à la macro. Les textures, les couleurs, le graphisme sont autant de points à travailler avec un objectif macro.

Conseil 7 : utiliser le post-traitement. Oui, vous allez enfin pouvoir jouer du curseur sans vous faire taper dessus ! Les photomontages par exemple sont à utiliser.

Conseil 8 : guider l’imagination du spectateur. Donner un titre aux photos est un bon moyen de ne pas laisser le spectateur perdu face à vos images.

abstrait laurent breillat La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Laurent Breillat

Article #6 : L’abstrait … vers une nouvelle réalité

Ecrit par Anne-Laure Jacquart du blog Au présent du subjectif. Publié le samedi 28 septembre 2013

anne laure jacquart logo 285x25 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le logo du site d’Anne-Laure Jacquart

L’important, c’est de faire rêver ! Voici la phrase qui a guidé le cheminement photographique d’Anne-Laure Jacquart.

Déconstruire par l’abstrait pour faire oublier le sujet. Plusieurs manières d’y parvenir : utiliser le boche, des cadrages osés, des angles de vue particuliers, jouer avec les ombres et les reflets, travailler les flous de mouvements.

Détourner l’objet de son rôle initial. Le photographe s’attache ici à donner au sujet de la prise de vue un nouveau rôle. Exemple : faire voir chez le spectateur des vieilles coques de bateaux à partir de tronc d’arbres. Exercice difficile mais passionnant !

Le visionnage à posteriori de vos propres photos pourra donner un nouveau sens aux objets, différents du moment de la prise de vue. Le traitement prend ici de l’importance : recadrage, rotation, …

Anne-Laure termine son article en pointant la part laissée à l’interprétation. Vous trouverez autant de façons d’interpréter une de vos images qu’il y a de spectateurs ! Profitez-en !

Abstrait02 585x585 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Anne-Laure Jacquart

Article #7 : Faire des photos floues

Ecrit par Antoine Anfroy du blog 1point2vue.com. Publié le dimanche 29 septembre 2013

logo point de vue 285x51 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le logo du site 1point2vue

Antoine nous prévient d’entrée. Il ne s’agit pas de recycler des photos floues ratées ! Non, le but est réellement de réaliser des photos floues artistiques.

Premier avantage d’utiliser le flou, il lisse les défauts et fait se mélanger les couleurs entre elles.

Ensuite, le flou n’affichera que la forme des objets sans montrer trop d’informations. Le spectateur est alors pris à parti et est invité à participer à la construction de l’image.

Du point de vue de la technique, réaliser une photographie floue demande tout de même une bonne maitrise de son appareil. Vous aurez à réduire la profondeur de champ, désactiver la mise au point auto. Quelques essais sont nécessaires pour trouver le bon dosage.

La pause longue peut aussi donner l’effet de flou en faisant bouger l’appareil. On l’appelle d’ailleurs le flou de bougé.

Enfin, sachez faire preuve de mesure : n’abreuvez pas vos spectateurs-lecteurs de dizaines et de dizaines de photos floues sous prétexte que c’est votre nouveau dada !

flou mise au point nuit La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Antoine Anfroy

Article #8 : La photographie abstraite

Ecrit par Aymeric Gobert du blog Le Tiroir du Photographe. Publié le mardi 1er octobre 2013

logo tiroir photographe 285x28 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

Le logo du site le Tiroir du Photographe

Pour Aymeric, il est évidemment possible de faire de la photographie abstraite grâce à tous les logiciels photos disponibles. Mais le mieux étant de créer l’abstrait directement sur le terrain ! Pour cela , quatre axes de travail pour créer des photos abstraites :

  1. Changer son regard, changer d’échelle
  2. Travailler en gros plan
  3. Changez de vitesse avec une vitesse lente pour créer un flou artistique
  4. Jouez avec la lumière

Pour finir Aymeric pose la question qui tue : où se situe la frontière concret / abstrait ?

abstrait aymeric gobert 585x392 La photographie abstraite : synthèse de la Boite à Photos

© Aymeric Gobert

Lire la suite...
 

5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Envoyer Imprimer PDF

Cet article est écrit dans le cadre de la semaine La Boite à photos ayant pour thème la photographie abstraite. Pour en savoir plus sur cet évènement, il vous suffit de relire cet article de présentation sur la semaine de la photo abstraite

Une fois n’est pas coutume, je vous propose de jouer un peu. D’une parce qu’on apprend mieux en jouant (enfin y parait) et de deux parce que c’est ainsi que pratiquent les pédagogues modernes (si tant est que la pédagogie puisse être moderne). En effet, dans la plupart des articles que vous lisez sur votre blog de photo animalière préféré, vous êtes, disons, passifs ! Certes, c’est vous qui lisez, vous qui faites l’effort de suivre mon raisonnement. Mais ! Vous posez-vous quelques questions ? Probablement pas assez.

Alors aujourd’hui, vous allez être acteur de votre apprentissage photographique. Gloups … ça ferait presque peur ! Allez, courage, voici ce que j’attends de vous  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Dans le titre, vous avez lu : 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite. Ok, vous les aurez vos astuces, mais en échange de votre participation. Voici le jeu : je vous présente cinq photos abstraites prises pour les besoins de cet article. Cinq photos utilisant justement chacune des 5 astuces. Pour ces images, nommées fort judicieusement photo-abstraite-1, photo-abstraite-2, photo-abstraite-3 et photo-abstraite-4, photo-abstraite-5, vous tenterez de deviner quelle technique-astuce j’ai utilisé. Indice, il peut s’agir d’un réglage d’appareil et/ou d’un accessoire tout con bête. Compris ? Allez-y vous avez 5 minutes.

montage abstrait 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Bon courage ! © Régis Moscardini 2013

Fini ? Bravo. Vous voudriez les réponses tout de suite n’est-ce pas ? Elles arriveront au fur et à mesure dans l’article, pas cachées, non non, bien en évidence en titre de paragraphe.

IMPORTANT :

  • Toutes les photos n’ont subies aucun post-traitement. Elles sont brutes de brutes.
  • Toutes les photos comportent un élément naturel : fleur ou insecte (un moucheron de 2 mm ça compte !)

Astuce photo abstraite n°1 : L’explozoom (ou coup de zoom)

C’est la technique utilisée pour photo-abstraite-1. Qui a juste ?  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite . C’est une solution créative ultra-connue et ma foi qui donne de sacrés bon résultats. Suffisamment en tout cas pour entendre dire par les néophytes « wahou ! Comment tu fais ? T’es un pro toi ! »

Le principe est le suivant : on prends une vitesse de 0,5 s à 3 s (au delà trop de lumière entre et c’est tout cramé, entendre surexposé. Sauf à vouloir justement un tel effet … on est dans l’abstrait!) et on change la focale pendant la pose longue : vous tournez la bague du zoom en même temps que vous prenez la photo. Possible d’aller de la plus longue focale à la plus courte et inversement pour varier les effets.

La multiplication des essais est nécessaire. J’ai dû faire une trentaine d’images pour obtenir les premiers effets sympa. De l’énooooorme avantage du numérique !

Petite astuce : maintenez un très court temps la focale fixe du départ pour obtenir la partie centrale de l’image pas trop floue. Elle se détachera du reste tout « éclaté » de l’image. Et puis vu les vitesses basses utilisées, un trépied est vivement conseillé, surtout si comme moi la fluidité de la bague de réglage de zoom n’est pas exemplaire !

explozoom 1 1 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Une framboise à la sauce Explozoom – © Régis Moscardini 2013

Astuce photo abstraite n°2 : faites du vent un allié

La photo photo-abstraite-2 est prise grâce à ce tour de passe-passe : l‘effet de filé abstrait

En macrophotographie ainsi qu’en proxi-photographie (la macro pas vraiment macro), le vent est l’ennemi n°1. Bouh ! Méchant vent qui fait bouger les végétaux !  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite Ici, plutôt que de pester contre lui, utilisez-le comme un outil, comme allié. C’est ce qu’on appelle la réactivité du photographe. Celui capable de passer de l’état de frustration à l’état de créativité.

Comment faire ? On reprends la même recette que pour l’explozoom … la vitesse d’obturation lente. Donc, dans l’ordre :

  • pose de l’appareil sur trépied (ou un mur, ou une caisse, ou …)
  • désactiver le mode anti-vibration (et oui, sur trépied, on l’enlève, c’est comme ça, discutez pas  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite )
  • mode priorité vitesse
  • définir au pifomètre une vitesse de base, juste pour voir. 1/4 de seconde par exemple
  • déclenchez, contrôlez sur l’écran de … contrôle et ajustez à nouveau la vitesse.
  • effectuer ce type de prise de vue plutôt par temps couvert, au lever et au coucher du soleil. J’ai pris cette image en plein midi fin septembre, et malgré mon filtre gris neutre et une fermeture à f/32 (!) j’ai bataillé pour obtenir péniblement la vitesse de 1/6 à une vitesse lente convenable. J’ai même dû attendre qu’un nuage me sauve la mise ! Un vrai temps couvert m’aurais permis de descendre encore plus bas. Tant pis. Je referai.
  • dernière chose : à faire par jour venteux ! (ou sinon vous demandez à votre moitié d’utiliser le sèche-cheveux de secouer les branches).
photo abstraite 2 1 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Coup de pinceau ou fleur dans le vent ? – © Régis Moscardini 2013

Astuce photo abstraite n°3 : la feuille d’alu

La photo photo-abstraite-3 est prise grâce à ce tour de passe-passe.

Quoi ? Une feuille d’aluminium de cuisine ? Celle qui sert à enrober les patates dans la braise du BBQ ? Oui, celle-là même !

Au départ, mon idée était différente. J’espérais utiliser un miroir mais le truc bête, impossible de mettre la main dessus. Un bon carton bien épais entouré du fameux papier alu remplacera donc le miroir (ceci étant, n’essayez pas de vous raser devant mon carton d’alu, coupures assurées  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite )

Mon idée était de jouer avec la réflexion du sujet. Obtenir des effets de symétrie notamment. Mais sans mon mirroir, ce plan tombait à l’eau. Alors j’ai contourné cet échec en utilisant l’aluminium comme réflecteur. Et là, je me suis bien marré ! C’est fou le nombre d’expérimentations qu’il est possible de faire avec une feuille d’alu. Voyez sur l’image ci-dessous, l’insecte semble flotter sur son support. La trace plus sombre sur la largeur est juste un pli sur la feuille. Il est possible de varier la texture de l’alu en l’utilisant comme support.

feuille alu 2 1 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

A quoi ça vous fait penser ? J’ai pas encore trouvé ! – © Régis Moscardini 2013

 Il est possible aussi de s’en servir, je le disais, comme réflecteur. L’apport important de lumière donne alors les effets les plus surprenants. Un simple pissenlit se transforme en soleil éblouissant !

feuille alu 5 1 388x585 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Pissenlit surexposé photographié avec du papier d’alu en fond – © Régis Moscardini 2013

Astuce photo abstraite n°4 : le flou diffusant

La photo photo-abstraite-4 est réalisée selon cette technique de mon invention. J’avais lu sur un bouquin photo un trucage au doux nom de flou diffusant. Le but est d’adoucir, de lisser l’image comme si on passait sur celle-ci du papier de verre super fin. C’est paradoxal puisque la photo animalière nous demande constamment la recherche de netteté et de piqué. Nous souhaitons ici l’inverse en utilisant un accessoire : le collant en nylon. Pour ceux qui n’auraient pas la chance d’avoir une gentille épouse prête à sacrifier un de ses collants sur l’autel de la photographie abstraite, on peut sans problème utiliser autre chose. Oui, le flou diffusant peut s’obtenir :

  • avec un collant ou une bande de gaze tenu par un élastique devant le pare-soleil
  • en soufflant sur la lentille frontale de l’objectif afin de déposer de la buée

C’est cette astuce du collant qui m’a le moins emballé. J’ai été vite confronté au problème de la mise au point. Figurez-vous qu’un collant plaqué devant l’objectif rend la mise au point compliquée ! En plus, le résultat n’est pas celui que je préfère. Question de goût. J’ai pourtant essayé différentes couleurs de bas, de percer un trou au milieu du collant tendu pour avoir une zone plus nette, mais non, c’était bof bof ! Et j’en suis quitte pour racheter quelques paires à ma douce chérie qui me préfère finalement à l’affût aux lapins de garenne  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite .

colant 3 1 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Et si c’était une perruque vue de dessus ? © Régis Moscardini 2013

Alors je suis passé à l’étape suivante : souffler sur l’objectif. La buée se forme bien, pour ça, aucun problème ! Je n’est pas noté une différence fondamentale avec le coup du nylon. Si ! Il faut faire vite car la buée se fait la malle en quelques secondes. J’avais en tête de simuler un effet de brume. Plutôt réussi !

colant 2 11 585x388 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Un effet de brume simulé par la buée sur la frontale ! Le temps était pourtant très clair – © Régis Moscardini 2013

Astuce photo abstraite n°5 : la sur-exposition

La photo photo-abstraite-5 est selon ce procédé.

Pour cette dernière astuce, point d’accessoires ou de trucage. Un sujet bien choisi, des réglages qui vont bien et le tour est joué. Pour la photo abstraite en dessous, mon choix s’est arrêté sur un insecte : la tipule potagère (espèce de diptère). Et pas n’importe quelle tipule, non. Une très coopérative. Une morte. Je ne l’ai pas froidement tuée, elle était là, sans vie, sur une tige de lavande. Comprenons nous bien, je ne me suis pas levé ce matin là en me disant que je me ferai bien une tipule morte  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite . C’est l’occasion qui fait le larron !

Ce sujet devait donc parfaitement me convenir pour mes expérimentations photographiques.

Pour l’image visible ci-dessous, une grosse sur-exposition associée à un point de vue en contre-plongée donne une photo, sinon abstraite au moins particulière ! Je vous avoue que j’ai poussé le vice plus loin encore. J’ai fini par prendre la tipule pour la placer sur le pissenlit-soleil. Sauf  que la moitié de l’insecte m’est resté entre les doigts  5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite .

insecte surexposé 1 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Pas le plus abstrait mais ça questionne quand même ! – © Régis Moscardini 2013

Et on se fait plaisir !

montage abstrait 9 585x585 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Un petit montage !

feuille alu 1 1 585x388 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

Un moucheron posé sur une feuille d’alu froissée sous-exposé – © Régis Moscardini 2013

feuille alu 3 11 585x296 5 astuces pour faire de la photographie nature abstraite

J’aime bien l’aspect peinture moderne de cette photo – © Régis Moscardini 2013

Lire la suite...
 

Rendez-vous au Birdfair les 20 21 et 22 septembre

Envoyer Imprimer PDF
Deuxième édition du festival Birdfair, de l’oiseau au tourisme de nature. Il aura lieu cette année les 20, 21 et 22 septembre à Paimbœuf (44), au cœur de l’estuaire de la Loire. L’événement, imaginé par la LPO en partenariat avec la commune et nombre d’autres associés, a pour objectif d’accompagner et de développer le tourisme de nature suivant une éthique vertueuse. Solidaire et écoresponsable, Birdfair est axé sur les trois volets du développement durable : économie, environnement et social. Au programme des réjouissances : des actions pédagogiques en direction des écoles du territoire, une rencontre des métiers de la nature, des espaces permettant de recevoir des conférences, des rencontres et des expositions, des projections de film sur la nature et les oiseaux, une sortie nature en vélo, la présentation d’animaux domestiques tels que des chèvres, vaches ou moutons, et diverses autres activités. À cette occasion auront également lieu les 2e rencontres professionnelles du tourisme d...
Lire la suite...
 

Colloque international sur le Balbuzard pêcheur du 27 au 29 septembre

Envoyer Imprimer PDF
Le Muséum d’Orléans accueillera le premier colloque international sur le balbuzard pêcheur organisé par la LPO, le Muséum et l’ONF du 27 au 29 septembre. Cette manifestation offrira l’opportunité de découvrir le balbuzard dans un contexte national de reconquête progressive et permettra de réfléchir à la stratégie de conservation à long terme. Alors que la biodiversité décline de façon alarmante, la France a maintenu son effort de conservation en faveur du balbuzard pêcheur. Le second Plan d’actions s’est terminé en 2012. Ce colloque international permettra de faire le bilan des efforts entrepris et de définir la stratégie à venir. En collaboration avec la LPO et l’ONF, le Muséum d’Orléans réunira pendant trois jours les spécialistes du balbuzard, en France et à l’étranger. Programme complet sur : http://rapaces.lpo.fr/balbuzard/ - Les inscriptions sont ouvertes via un à remplir et renvoyer par courriel : renaud.nadal@lpo.fr, ou par téléphone au 05 65 62 61 40.

photo © Fabrice Cahez
Lire la suite...
 

La Boite à Photos] 8ème édition – La photographie abstraite

Envoyer Imprimer PDF

La photographie abstraite à l’honneur

C’est mon tour ! J’ai la chance d’accueillir chez moi, chez vous, le collectif de la Boite à photos. Vous savez , la quinzaine de blogueurs qui se réunissent tous les deux mois pour écrire des articles sur un sujet décidé en commun. Déjà 7 éditions depuis le lancement, plus d’un an d’existence, et c’est Auxois nature qui s’y colle … avec grand plaisir.

logo laboiteaphotos hd 285x188 [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite

Logo créé par Laurent Vaissade

Vous prenez le train en marche ? Petit cours de rappel : à partir d’aujourd’hui lundi et jusqu’à Dimanche prochain 29 septembre, vous allez littéralement crouler sous les bons conseils. Une seule contrainte pour tous les photographes blogueurs : respecter le thème de l’édition. Pas toujours facile quand les blogs participants vont de la photo de voyage à la photo de studio en passant par la photo animalière.

Alors, ce thème, il vient ? Oui : pour la 8ème édition de la semaine de la Boite à photos, le sujet est … la photo abstraite (oups … c’était déjà écrit dans le titre  [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite ).  Je sais pas quel est le membre de la B.à.P (Boite à photos) qui a pondu ce sujet ! Intéressant, très intéressant, mais fichtrement compliqué. M’enfin, rien d’impossible à l’équipe de la B.à.P  [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite  Un thème peut-être moins sexy que des précédents (je pense à celui sur les vacances  [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite ), c’est vrai, mais qui fera découvrir des pratiques photographiques inédites à la plupart d’entre vous.

L’application pour smartphone disponible !

Grosse nouveauté à l’occasion de cette édition : la Boite à photo est enfin disponible sur smartphones iOS et Androïd avec l’application. Cool ! En plus de pouvoir suivre les articles de cette semaine, retrouvez tous les billets de tous les blogs de toutes les éditions.

Calculette de poche sur power : 8 éditions multiplié par 15 blogs égale 120 articles entièrement dédiés à tous les univers de la photographie. Regroupés par éditions, ça n’a jamais été aussi simple de nous suivre ! Combien ça coûte ? Zéro, nada, rien. Y a plus qu’à.

Si ce formidable outil vous est proposé c’est grâce à notre partenaire, j’ai nommé GoodBarber. Petite boite jeune, sympathique et dynamique basée en corse dont le job est de Créer des « Beautiful App » pour iphone et android. D’ailleurs, pour fêter cette nouveauté, GoodBarber s’est fendu d’une vidéo de présentation

logo goodbarber [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite

Grâce à GoodBarber, créez votre application facilement

Pour télécharger, c’est là :

Comment suivre la semaine évènement et lire tous les articles ?

Plusieurs manières, on pense à tout le monde, c’est la fête  [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite :

- avec l’application : recevez un court message lors de la publication de chaque nouvel article

- en aimant notre page  Facebook  et en nous suivant sur Twitter

- en « surveillant » cette présente page d’Auxois nature que je mettrai à jour en quasi-temps réel.

Et comment ça se termine une semaine B.à.P ?

En apothéose évidemment ! Dans 6 jours, j’écrirai un un résumé de tous les articles publiés. Comme ça, même les moins sérieux d’entre vous auront leur session de rattrapage. Allez, vous avez la semaine pour devenir incollable sur le fonctionnement du collectif de blogueurs-photographes la Boite à photos. Petite aide à disposition, l’ami Darth du Darth’s Blog  explique la chose bien mieux que moi. Retrouvez notamment tous les blogeurs et les blogs hôtes des précédentes éditions. : lire la page dédiée sur le Darth’s Blog.

Qui sont les blogueurs-photographes participant ?

Alors cette semaine, vous la sentez comment ?  [La Boite à Photos] 8ème édition   La photographie abstraite
Lire la suite...
 

Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Envoyer Imprimer PDF

Tous les évènements de photographie animalière dans un site unique

Je vous conseille la (re)lecture d’un article du blog dans lequel je donnais quelques arguments à se rendre à une exposition, un salon ou un festival de photographie animalière et de nature.

J’ai la grande fierté de vous annoncer le premier site internet qui recense tous les salons, festivals et expositions de photographies nature et animalière en France, Belgique et Suisse : expophotonature.fr. Je vous assure, j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé sur le net la présence d’un site dénombrant de manière exhaustive les lieux d’exposition au sens large de photo nature et animalière. Celui ou celle qui en trouve un gagne … la considération de tous !  [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Pour ma part, la seule manière me permettant de connaitre les dates et lieux des expositions photos était de feuilleter les pages dédiées des magazines Images et nature et Nat’Images. Mais sur la toile, rien. Il y a bien l’ami Google mais rechercher sur internet est toujours périlleux. L’internaute doit faire preuve d’une grande sagesse pour, d’une part, trouver les données voulues, et d’autre part ne pas dériver au fil du surf sur des sujets qui n’ont rien à voir avec la recherche initiale (je suis un grand spécialiste) !

Alors comme on n’est jamais mieux servir que par soi-même, ni une ni deux, je décide de créer un nouveau site internet. Un site tout neuf exprès pour trouver toutes les manifestations relatives à la photographie nature et animalière. Je vous passe les détails techniques d’élaboration du site. Moi j’aime bien, peut-être pas vous ! Sachez seulement que j’ai passé plus de temps que prévu sur le choix du thème, autrement dit : à quoi devra ressembler le site ?

expophotonature page accueil 1 585x329 [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Voici la vue d’ensemble de la page d’accueil

Testez le site dès maintenant ! C’est ici : expophotonature.fr

Trouver un évènement près de chez vous en 2 secondes

Le visuel d’expophotonature est déterminé par la manière dont l’internaute pourra trouver une expo : celle de la recherche géographique. L’exploration par date était une autre approche, mais elle me semblait moins pertinente. En effet, rien ne sert de savoir que le week-end prochain se tient un festival de photo nature s’il est à l’autre bout de la France ! Donc, le site adopte dès la page d’accueil une carte Google Maps centrée sur la France sur laquelle sont placés des « pions ». Ceux-ci marquent tout bêtement l’emplacement des expositions et autres salons de photo animalière. 

Il suffit alors de cliquer sur un de ces marqueurs (pour bien faire près de chez soi !) pour connaitre la manifestation. A l’aide de l’affiche de l’exposition et d’une courte description, vous en savez rapidement plus. Plus, mais pas suffisamment : un clic sur l’image ou sur « Plus d’information » donne accès à la page descriptive complète. Vous trouverez l’essentiel pour organiser votre visite :

  • une description rapide : pour savoir de quoi il s’agit
  • : parce qu’une « punaise » sur une carte n’est jamais assez précis, j’ai mis l’adresse complète du lieu (voire des lieux parfois !)
  • quand : parfait pour ne pas vous pointer le lendemain de la clôture  [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature
  • divers : quand il existe, et c’est très souvent, le site internet de l’évènement
  • prochaine édition : pas de chance, le salon à 10 km de chez vous s’est terminé hier  ? Je vous ai mis, si je les avais, les futures dates.
page article 1 466x585 [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Chaque évènement possède toutes ces informations

Un espace communautaire

Evidemment, l’espace des commentaires est présent car il n’y a rien de plus important et de pertinent que le retour des usagers.

J’invite donc le plus grand nombre à laisser un petit message partager une expérience de visite d’expo ! L’idée n’est pas de se transformer en espèce de TripAdvisor mais plutôt de parler de l’ambiance, de l’atmosphère présente tout au long d’une visite, voire d’un coup de coeur pour un photographe. Bon, je sais que nous sommes tous pris par le temps … j’y ai pensé ! On pourra aussi laisser son avis en une demi-seconde : un clic suffit à noter sa visite. Vous avez passé un excellent moment à Saron-sur-Aube ? Mettez 5 étoiles.

Je compte sur vous !  [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

espace commentaires 1 512x585 [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Deux manières de donner son avis sur un évènement

Une recherche par filtres

Retournons sur la page d’accueil. Il y a la possibilité d’affiner la recherche par filtres. Grâce à trois critères, n’affichez sur la carte que les expositions susceptibles de vous intéresser. Efficacité assurée :

  • par type d’évènements :
    • salon : comme le salon de la photo à Paris
    • exposition : comme la Galerie du lion à Orléans
    • festival : comme Montier-enDer … au hasard !
  • par régions : Bourgogne, France-Comté, … Au passage, vous noterez comme moi la profusion de manifestations dans la quart nord-est et à l’inverse la pauvreté dans le quart sud-est. Avez-vous une explication ? 
  • par notes : ce n’est peut-être pas la plus pertinente mais elle peut concourir à bien choisir.
recherche par filtres 1 585x423 [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Facilitez-vous la recherche en filtrant selon 3 critères

Ajouter un évènement

Je ne pensais pas trouver autant d’évènements liés à la photographie nature et animalière en France, Belgique et Suisse ! Grâce à internet et les deux magazines cités plus haut, le site expophotonature.fr démarre avec plus de trente lieux. C’est un bon début je pense mais … il en manque obligatoirement !

C’est à vous de m’aider  [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature . Voyez : je ne peux pas connaitre la petite expo super conviviale du club photo de Nueil-les-Aubiers, mais vous si ! Alors à l’aide de la page dédiée, Ajouter un évènement, rendez service au plus grand nombre en améliorant l’exhaustivité du site  [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

ajoutez un expo 1 585x542 [Jai testé pour vous] Le site Expo Photo Nature

Cette page est pour me communiquer l’existence d’une manifestation. Utilisez-la !

Parlez-en autour de vous !

L’intérêt d’un outil comme expophotonature est d’être connu par tous les photographes animaliers. Alors si vous partagiez l’info autour de vous ? C’est simple : un clic Facebook J’aime, un coup de tweet, un mail à vos contacts, un message sur un forum, … les moyens de faire le buzz sont nombreux !

Facebook Twitter Google+

La vidéo de présentation

Une image vaut mille mots … et une vidéo, combien ? Beaucoup plus. C’est pourquoi je vous ai concocté une vidéo dans laquelle je vous montre vite fait bien fait le fonctionnement du site.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • animalieres photo salons expositions
  • quel site impression photo pour expo
Lire la suite...
 

4ème Salon de la Photo Nature de Barr

Envoyer Imprimer PDF

Après le succès de la 3ème édition (plus de 1800 visiteurs sur trois jours), l’association Pixel nature organise à nouveau son Salon de la photographie nature à Barr, dans le Bas-Rhin.

Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre 2013 dans 5 salles de l’Hôtel de Ville, vous aurez l’occasion d’admirer les expositions de 19 photographes. Le point fort de l’évènement sera sans aucun doute la soirée projection programmée le samedi 21 septembre à 21h.

affiche salon photo nature barr 514x585 4ème Salon de la Photo Nature de Barr

Aurélie Cheminant a réalisé cette magnifique image – © Aurélie Cheminant

Voici quelques uns des 19 artistes participants :

  • Aurélia Cheminant – « Plumes de l’Est »
  • Gaël martin – « Redessine moi un paysage »
  • Alfred Blaess – « Au petit matin »

Je note que ces salons de  photographie nature et animalière sont nombreux et permettent au plus grand nombre d’admirer le travail de photographes pétris de talent. Peut-être que le célébrissime festival de Montier-en-Der a fait des petits ? icon smile 4ème Salon de la Photo Nature de Barr . Tiens … faudrait que une page du blog qui recenserait tous les salons de photo nature et animalière en France, Belgique et Suisse, ça serait pratique non ? Ca pourrait être une suite logique à l’article que j’avais écrit sur tous les avantages à visiter un salon de photo nature et animalière.

Pour se rendre au salon :

  • Barr est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.
  • Adresse : 1 place de l’hôtel de ville 67140 Barr
Lire la suite...
 

Centre Athéna – Journées portes ouvertes

Envoyer Imprimer PDF

Le centre de soins aux animaux sauvages Athéna pour les régions de la Bourgogne et de la Franche-Comté organise le dimanche 25 août 2013 une journée portes ouvertes de 09h à 18h.

Athénas Affiche 413x585 Centre Athéna   Journées portes ouvertes

Une excellente occasion de découvrir le travail important de cette association

Au programme :

  • des visites guidées du centre Athéna
  • des animations dans le village
  • des expositions photos dans la cour de l’école primaire
  • la présence d’artistes animaliers
    • Florent CARDINAUX
    • Guillaume FRANÇOIS
    • Gaëlle SEGUY
  • des relâchers d’oiseaux
  • une vente d’article de l’association ainsi qu’une buvette.

L’édition portes ouvertes de 2012 avait attiré plus d’une centaine de personnes, espérons que cette année ce nombre soit atteint. L’association a besoin du plus grand nombre pour sauver, soigner et s’occuper des animaux sauvages pour la plupart victimes des activités humaines. 

Pour se rendre au centre Athéna:

366 chemin de Montceau 39570 L’ETOILE 

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • centre athéna portes ouvertes
  • programme portes ouvertes athenas
Lire la suite...
 

Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Envoyer Imprimer PDF

La puissance du reportage photo

Nous avons tous besoin de moteurs dans la vie. Nous motiver, donner du sens à nos actions, faire vivre nos passions. Il y a dix mille façons d’y parvenir. Vous connaissez sans doute les célèbres projets 365 ou 52, consistant à réaliser un cliché tous les jours, ou chaque semaine (bah, oui, d’où le 365 ou le 52). Le partage sur Facebook, le montage de diaporamas vidéos, l’essai de nouvelles techniques ou de nouveau matériel constituent aussi des moyens d’alimenter la flamme !

Parmi toutes ces solutions, il en existe une au pouvoir stimulant très puissant : le reportage photo. Je sais, lire ce mot pourra déclencher chez certains un mouvement de recul. Crainte ? Inquiétude ? Appréhension ? Méconnaissance ? Un peu de tout ça à la fois je pense. Nous devons vraisemblablement associer la réalisation d’un reportage au métier de journaliste, à la publication d’articles dans la presse, bref, nous le rangeons dans la catégorie expert. Si je me trompe, dites-le moi !

Pourtant, il suffit de porter un peu d’attention sur le thème du reportage photographique pour comprendre que c’est à la portée de tous ! Vous savez : qui ne connait pas, craint (ou un truc dans le genre icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur ) Pour tout vous dire, je n’ai jamais réalisé de reportage. Alors pourquoi vous pondre un article sur quelque chose que je n’ai pas pratiqué ?

Parce que j’ai lu admiré l’excellent livre « Cheval Vapeur – Travail équestre en forêt » du talentueux Philippe Moës (que j’avais eu grand plaisir à interviewer : écouter l’interview du photographe animalier Philippe Moës) chez Weyrich Editions.

Tout en tournant les pages du bouquin, je me disais : « bon dieu, voilà ce que je veux faire : préparer un reportage, un truc inédit jamais vu sur une espèce ! J’ai enfin trouvé ce qui me donnera un bon coup de pied aux fesses pour me sortir du lit ! Bref, je veux faire un reportage photo animalier. « 

Et oui ! Figurez-vous que Philippe Moes a procédé pour l’écriture de ce livre à un véritable travail de reportage. Certes, le sujet abordé ne concerne pas les animaux sauvages, puisqu’il s’agit d’animaux domestiqués : les chevaux de trait. Mais on s’en fiche. Tous les ingrédients d’un reportage photo – évidemment – réussi sont rassemblés dans « Cheval Vapeur – travail équestre en forêt »

Alors quoi de mieux que l’observation approfondie d’un ouvrage de référence pour apprendre à réaliser un reportage sur le terrain, quelque soit le sujet choisi ? Me voilà donc avec vous à décortiquer le dernier livre de Philippe Moës. In fine, nous aurons tous les éléments indispensables à la rédaction d’un reportage dans les règles de l’art. Aucune excuse, ni vous ni moi, pour ne pas se lancer dans un projet de cette sorte ! Comme d’hab’, suivez le guide !

philippe moes2 60x60 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Philip Moës est agronome de formation, forestier de métier et photographe par passion. Au fil des ans, ses clichés de paysages et de faune sauvage ont été primés aux États-Unis et aux quatre coins de l’Europe (Russie, Italie, Pays-Bas, Allemagne, Finlande, France, et Belgique)…

Entre 2003 et 2012, il écrit et illustre six ouvrages consacrés à la nature sauvage de nos régions, le plus souvent avec une approche contemplative voir poétique.

Avec Cheval Vapeur, il nous offre un livre différent, pragmatique, véritable plaidoyer pour les derniers « Hommes- chevaux » travaillant en forêt.

Pour en savoir plus sur l’auteur et son travail (photos, publication, actualité, stage…) ou pour prendre contact, rendez-vous sur www.photos-moes.be

cheval vapeur 6 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

La première de couverture du livre

1- Trouver son idée de reportage photo

Normal de commencer par ça non ? En plus, ça n’est pas le plus compliqué ! Les trois critères à privilégier sont, il me semble :

  • l’attirance pour une espèce en particulier : moi, ce serait les lapins de garenne, j’ai déjà de la matière, vous en avez été les témoins au début du blog
  • vos moyens financiers : limités en ce qui me concerne, je n’irai donc pas plus loin que le pré d’en face (et c’est très bien !)
  • le temps disponible : j’en ai, ça fait plaisir, les lapins n’ont qu’à bien se tenir.

Son idée, Philippe Moës l’a eue au contact régulier des utilisateurs de la forêt et notamment de la filière sylvicole. Garde-forestier de métier, il rencontre régulièrement les chevaux et leurs maitres dans ses forêts. De là à en faire un reportage, il n’y a qu’un pas clic.

Extrait du livre :

C’était en 1997. Jeune forestier, je voyais débarquer dans ma circonscription « mes » premiers chevaux de débardage. Fascination … Quinze ans plus tard, je fais la bilan : durant cette longue période, en matière d’exploitation sylvicole, seuls trois petits chantiers de débusquage ont été réalisés à l’aide de chevaux au sein de ce territoire. Et pour cause ! A l’heure où j’écris ces lignes, moins de 7 % des chevaux de traits travaillent encore en Wallonie.

2 – Se demander pourquoi faire ce reportage

Une bonne raison se trouve derrière chaque projet lancé. La construction d’une piscine pour l’amusement, la rénovation d’une pièce pour le confort, un voyage lointain pour la culture … et un reportage photo, c’est pourquoi ? Il doit y avoir autant de raisons qu’il y a de photographes animaliers ! Je vous donne tout de même quelques pistes :

  • témoigner d’un évènement naturel : brame du cerf, périodes d’accouplement, …
  • montrer un lieu particulier : une rivière, une garenne icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur , …
  • vulgariser une activité confidentielle : le travail des chevaux de traits par exemple !

La raison poussant Philippe Moës à photographier les chevaux de trait est limpide comme un ruisseau de martin pêcheur ! Elle a dû être une évidence pour lui :

Extrait du livre :

[...] tandis que beaucoup de professionnels approchent de l’âge de la retraite, menaçant d’emporter avec eux un patrimoine et un savoir-faire exceptionnels.

[...] cette activité peut-être parfaitement rentable, tout en apportant des avantages inégalables en termes environnementaux, énergétiques et sociaux.

[...] Puissent ces quelques lignes sensibiliser le lecteur quant au sort réservé à ce pan de notre patrimoine tout en convaincant les gestionnaires et décideurs politiques des nombreux atouts du « cheval vapeur ». Il y a urgence !

cheval vapeur 1 585x436 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

J’aime beaucoup cette photo, on aimerait savoir la suite de l’histoire !

3 –  Quel type de reportage ?

On enchaîne dans l’introspection. Sous quel angle pensez-vous traiter le sujet ?

  • réaliste, naturaliste, objectif : le travail consistant à montrer la nature telle qu’elle apparait
  • esthétique, subjectif : autrement, le photographe pourra révéler la beauté des espèces animales en adoptant des points de vue artistique.
  • un peu de tout à la fois : pourquoi pas ?

C’est d’ailleurs ce qu’à choisi  de faire Philippe Moës. Ce doit être la raison pour laquelle son livre est captivant. Le lecteur est séduit par la beauté des images, des attitudes, des lumières. En même temps, l’intérêt est décuplé par le coté réaliste des textes mais aussi de certaines photographies. Autrement dit, on apprend et on rêve … le reportage photo ultime ?

Extrait de la préface :

Philippe Moës nous parle avec son coeur pour nous convaincre de tout mettre en oeuvre pour sauver cette symbiose patiemment construite entre l’animal, l’homme et son environnement. Sa vision nous révèle l’importance d’utiliser la traction chevaline pour renforcer les trois piliers du développement durable, économie, social et écologie. Ce livre vous fera découvrir toutes les facettes de ce monde fait de force, de beauté et de paix.

4 – A qui est destiné le reportage ?

Grande question. Ceci dit, la réponse ne devrait pas être loin en fonction des éléments abordés ci-dessus. Je vous donne quelques possibilités :

  • des magazines de photo animalière, les deux sur le marché sont bien connus des photographes :
  • un reportage photo destiné à la toile? Bon, faut par contre être bilingue : Nature photo magazine. Si vous en connaissez d’autres, dites-le dans les commentaires icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur
  • un livre : on y vient ! Il y a livre et livre. Celui de Philippe Moës ne se construit pas en 6 mois et évoquer le monde de l’édition papier mériterait un plusieurs articles dédiés. Les éditions Weyrich ont fait un superbe travail et le résultat fait plaisir aux mirettes !
  • un livre numérique : alternative au livre papier, la démocratisation des tablettes et des liseuses numériques permet à n’importe qui, même moi, de publier comme un grand son livre. Il existe de nombreux outils pour rédiger, mettre en page et faire paraître son reportage photo :

Dernière chose : pourquoi ne pas contacter, si possible, les personnes concernées par votre démarche afin d’affiner votre projet ? Les échanges entre Philippe Moës et les éditions Weyrich ont dû être très nombreux. Au fait, pour tout vous dire, je ne connaissais pas Weyrich Editions avant que cet éditeur belge ne me contacte pour me proposer ce livre. Par curiosité, j’ai parcouru leur site internet et j’y ai vu quelques livres photos que ma bibliothèque ne renierait pas ! La collection Carnet Nature devrait vous plaire, Le Temps du Brame et la Vie dans les Champs particulièrement.

cheval vapeur 4 585x436 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Belle impression, joli papier glacé, reliure cartonnée, c’est du bel ouvrage.

5 – Une bonne préparation en amont

Pour commencer, il faut enquêter pour savoir si votre sujet n’a pas été déjà traité. Si oui, pas grave, optez pour un point de vue différent. Si non, cool, mais réfléchissez tout de même à adopter un traitement original. Pardon de revenir toujours à mes lapins de garenne : des reportages photos sur ces gentils lagomorphes sont monnaie courante, à moi de me creuser la tête pour trouver une approche sympa : pourquoi pas mettre en avant les partages de territoires entre les garennes et d’autres espèces ? L’enquête peut-être lancée avec une question sur facebook ou twitter juste pour prendre la température.

La préparation continue, vous pourrez :

  • rencontrer ou questionner un photographe animalier expert par téléphone ou par mail. Ils répondent toujours ! Au hasard … Philippe Moës icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur
  • rencontrer les acteurs locaux : paysans, naturalistes (à joindre au sein des associations de défense de la nature, la LPO) associations de chasseurs qui peuvent être d’excellents partenaires pour orienter la recherche
  • repérer puis lister les différents lieux d’action. A ce sujet, vous pouvez re-lire l’article que j’avais écris sur l’utilisation de Google Maps pour la photo animalière
  • estimer le temps disponible. Il s’agit d’un paramètre important si votre reportage est associé à une livraison datée, pour un magazine notamment.

6 – Le matériel photo

Pour chaque sortie, pensez à déterminer votre but pour emporter le matériel nécessaire pour l’atteindre. Exemple : l’intention est de photographier l’animal dans son environnement pour un des chapitres du reportage ? Le 500 mm (si vous l’avez) est accessoire, alors qu’un objectif plus polyvalent sera incontournable. Lequel ? Lire la suite icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

S’il ne fallait qu’un objectif, je choisirai un 70-200 mm f/4. Le photographe Tom Mosack a effectué un test complet du 70-200 f/4 de chez Canon. Vous êtes chez nikon, il y a le même. Chez pentax, sony ? sigma propose aussi un 70-200 ouvrant à f/2.8. Vous êtes comme moi et n’avez qu’un 70-300 mm ? Faites preuve d’imagination pour contourner les limites matérielles !

En ce qui concerne le livre Cheval Vapeur, l’auteur considère que l’objectif idéal (pour ce reportage) est le canon 28-300 mm f/3.5-5.6 IS USM. Tu m’étonnes !! En couvrant un spectre focal aussi large, toutes les situations pouvaient être affrontées. Cet équipement n’enlève rien au mérite du photographe belge d’avoir pu tirer des photographies toutes plus originales et plus belles les unes que les autres. D’ailleurs, je reprends ci-dessous une note de fin de livre :

Extrait du livre :

Les écueils principaux de prises de vue ont été, outre la difficulté de se libérer au moment ad hoc (toujours en semaine puisqu’en temps de travail des débardeurs), le manque fréquent de lumière (couvert forestier), le caractère fermé du milieu (obstacles visuels constitués par les arbres et branches) et la recherche d’images originales (les sujets et milieux étant à peu de chose près toujours les mêmes)

Et les vêtements ? Les vêtements conçus exclusivement pour la photo animalière ne sont pas nombreux. Mais ceux qui existent sont top ! La marque Stealth Gear, distribuée sur Auxois Nature Boutique conçoit et fabrique des pantalons et des vestes parfaits la photographie animalière. Je ne sais pas si Philippe Moës les utilise icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

cheval vapeur 2 585x268 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Une des très nombreuses double-page. Qui a dit que la photo ne pouvait pas traduire l’action ?

7 – Le traitement et le tri des photos

Peu importe les personnes qui découvriront votre reportage, le travail de post-production est capital : nous détestons tous voir défiler les mêmes images à quelques détails près. Le fil conducteur sera à ce moment là le TRI, et, par conséquent l’élimination ! Conserver la crème de la crème est plus facile à dire qu’à faire et pourtant, c’est une obligation. Perso, j’aime bien créer deux dossiers de tri :

  • premier choix : le top du top
  • réserve : y placer les « très bien », mais pas assez pour figurer dans le Premier choix, elles sont en attente, au cas où.

Phase suivante : la mise en ordre. Il est question d’exposer votre reportage sous forme d’histoire chapitrée … comme dans un livre. Pour chaque partie du reportage, votre intention sera de trouver les photos liées au thème du chapitre, photos issues bien sur du dossier Premier choix. Il en manque ? Fouillez dans le classeur « Réserve ».

Quand vous avez enfin votre séquence en ordre, l’étape suivante est la retouche, en tout cas l’amélioration : contraste, recadrage, luminosité, netteté, tenter du n&b pour certaines. Rien de bien méchant, juste le nécessaire pour donner du punch aux prises de vue.

cheval vapeur 5 585x380 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

La preuve par l’exemple : on commence toujours un reportage par un plan large.

8 – Des incontournables

A force de lire, observer et noter, je connais le livre Cheval Vapeur par coeur maintenant ! Alors je vous mets ci-dessous tout ce que j’ai pu y trouver pour améliorer votre reportage photo :

  • la première image doit donner une vue d’ensemble, comme une introduction pour situer le sujet
  • la plupart des photos doivent raconter une histoire, ou du moins susciter une réflexion, une émotion chez le lecteur
  • réaliser des images verticales et horizontales
  • varier les types de photos :
    • action
    • portrait
    • noir et blanc
    • filé
    • explozoom (on en discute dans les commentaires ? icon wink Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur )
    • à ras les pâquerettes
    • prendre de la hauteur
    • paysages
  • diversifier la mise en page des photos :
    • double-page
    • pleine page avec des bandes noires pour faire cinémascope icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur
    • carré
    • panoramique
    • vignettes
  • écrire du texte pour enrichir l’information, donner de l’information de qualité, authentique et vécue (pas issue d’internet, genre fiche wikipédia). Un peu comme à l’école, utilisez le guide : qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment.
  • noter sur un carnet, voire enregistrer des idées pour amender son texte par la suite
  • pourquoi pas interviewer ? Les gens aiment lire des histoires, aiment savoir qu’il y a des vraies gens derrière un reportage
  • photographier encore et encore
cheval vapeur 3 585x436 Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Les textes pédagogiques sont un des forces de ce livre.

Et maintenant le livre

Mettons de coté le reportage photo et regardons le livre pour le livre. Voici quelques détails

24,5 x 26,5 cm  ça fait un beau livre
144 pages dont beaucoup avec rien que des photos !
 Cartonnée, ça signifie que c’est du costaud
32€, c’est le tarif pour la qualité

Vous savez ce que je pense de cet ouvrage à présent ! Je reformule pour ceux qui n’auraient pas compris icon wink Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur : j’ai vraiment beaucoup aimé ! Je vous fais la conclusion au format test :

J’ai aimé :

    • l’alliance réussie de l’esthétique et du pédagogique
    • le but poursuivi par Philippe Moës : faire connaitre et défendre ce patrimoine
    • les textes, agréables à lire, instructifs et surtout … aérés avec une grande police d’écriture
    • les photos : nombreuses, originales, vivantes
    • la qualité du papier et de l’impression
    • livre imprimé sur du papier issu de sources responsables
  • J’ai moins aimé :
    • franchement ? Rien !

Alors ce livre, vous le voulez ? Deux solutions :

  • La première, vous foncez chez votre libraire ou vous le commandez directement sur le site de Weyrich Editions, voici le lien direct (non affilié) : Acheter le livre
  • La deuxième : je vous offre l’exemplaire que m’a envoyé l’éditeur ! Oui, mais faut le mériter hein icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur !

Règle du jeu-concours :

Pour gagner un exemplaire du livre Cheval Vapeur – travail équestre en forêt d’une valeur commerciale de 32€ TTC voici la marche à suivre :

  • laisser un commentaire dans l’espace des commentaires ci-dessous
  • chaque commentaire posté se verra attribuer un numéro et grâce au site random.org je tirerai au sort un numéro de commentaire
  • la date limite de participation est fixée au vendredi 30 aout 23h59
  • je contacterai par mail la personne qui aura laissé le commentaire correspondant au numéro tiré.
  • Dernière chose : jouez le jeu, laissez un commentaire autre qu’un laconique   »bel article ! » … soyez prolixe icon smile Réaliser un reportage photo avec le livre Cheval Vapeur

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • laccouplement des chevaux video
  • projet comment realiser un reportage photo en maison de retraite
  • www photos-moes be (chevaux)
Lire la suite...
 

Rencontres Photo Nature de Gueugnon

Envoyer Imprimer PDF

Les premières rencontres photo nature de Gueugnon auront lieu les 23, 24 et 25 aout 2013 au foyer municipal de Gueugnon.

affiche rencontres photo nature gueugnon salon nature Rencontres Photo Nature de Gueugnon

Les 1ères Rencontres photo nature de Gueugnon

Retrouvez la crème des photographes animaliers et nature du moment pour leur exposition :

Alexis DUBOIS – Benjamin BARTHELEMY – Emmanuel DAUTRICHE – Rémi GARCIA – Cyril VERRON – Daniel NUSSBAUM – Benoît DEBRUYNE – Fabien Dal VECCHIO – Fabien GREBAN -François FAUCON – Frank RYCKEWEART – Frédéric COUTELLIER – Johan CHABBERT – Pascal GADROY – Patrice MESTARI – Philippe ISABEY – Xavier DELORME.

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier de presse Des Rencontres Photo Nature de Gueugnon.

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

Lire la suite...
 

3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

Envoyer Imprimer PDF

Avant le numérique …

Du temps de l’argentique, pour les plus jeunes, si ce mot là est inconnu, demandez à vos aïeux, du temps de l’argentique donc, on n’entendait jamais un photographe dire « j’ai des centaines de photos à trier, elles s’entassent sur ma visionneuse par dizaines ! »

Je n’ai moi-même pas connu ce temps là, enfin si, en fait, je ne peux pas dire le contraire, pour un photographe qui a dansé sur I Like To Move It (Reel 2 Real icon smile 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque ). Je sais ce que signifie l’attente infinie entre la dépose de la pellicule et la récupération du paquet cadeau.

Vous vous souvenez ?? Le type à l’accueil ouvrait devant tout le monde la pochette et sortait les 3 ou 4 premières photos juste pour dire « c’est bien celles-ci ? » « Oui, oui, c’est bon !! Refermez-vite, y en a une dans le tas, je suis plus trop sûr de ma tenue »

Bref, le développement du film, j’ai connu, mais juste dans le contexte vacances-loisirs. La photographie animalière m’a attrapé avec le numérique, j’ai pris le pack ! Pour moi, le tri de centaines de photographies d’animaux s’est toujours faite sur un écran d’ordi. Chambre noire, non, Aperture, oui !

Aujourd’hui, la seule limite constatée en sorties photos, c’est celle de la carte mémoire placée à plus de 500 images en RAW. Une pellicule de 500 poses … terrible ! Et vas-y que je shoote en rafale, que je teste les cadrages, des réglages, que je m’amuse, que je tente, que j’expérimente, que je râte, que je recommence … des sorties sur le terrain à 200 ou 300 prises de vues, c’est monnaie courante.

Que de photos en stock !

En conséquence, le nombre de photos de lapins, de renards, d’oiseaux et compagnie qui s’entasse sur le disque dur est important. Peu importe où et comment vous les rangez, dans un dossier tout bien organisé ou en vrac comme elles viennent, ces images sont là et bien là !

Grâce au très faible coût de stockage, rien de plus facile que de se laisser envahir … et c’est tant mieux ! Oui, je répète, qu’il est bon de pouvoir entasser ses photos de sorties terrain ! Car nous faisons tous la même chose : au retour d’une séance photo, on se précipite sur l’ordinateur pour admirer les 4 ou 5 dont on sait qu’elles sont réussies sur les 200 obtenues. On les dynamise vite fait bien fait à coup de Lightroom ou Aperture, on les partage illico sur Facebook, en espérant obtenir le plus de J’aime possible !

Et les autres ? Bah oui, les 195 autres photos ? On les garde n’est-ce pas ? Surtout ne les jetez pas ! Mettez-les bien au chaud, réservez-les pour après. Pourquoi ? Pour les regardez plus tard ! Car il faut toujours revenir à postériori sur les photos prises avant, bien avant.

Voici trois raisons pour comprendre pourquoi. Trois raisons qui, après les avoir lues, vous feront considérer toutes les 195 comme un trésor potentiel, vraiment.

Raison 1 – Vous avez appris de nouvelles techniques en post-traitement

Lorsque vous vous êtes lancé en photo animalière, vous avez en premier lieu appris à mieux utiliser votre reflex. Ensuite, vous avez tout fait pour améliorer vos connaissances naturalistes. Après, vous avez mis en oeuvre ce qu’il fallait afin d’observer les animaux dans les règles de l’art. Et finalement, vous avez commencé votre apprentissage dans l’installation des affûts, dans la photographie à l’approche pour, enfin, photographier vos sujets favoris.

Mais !! La photographie en générale et animalière en particulier est un processus d’apprentissage permanent ! Croyez-vous qu’au bout de 6 mois, 1 an ou même 2 ans vous n’aurez plus rien à apprendre ? Non, bien sûr.

La lecture des meilleurs blogs (dont auxoisnature.com évidemment icon smile 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque ), des magazines spécialisés, des livres type Guides Pratiques sur la photo animalière et des beaux livres comme celui de Vincent Munier, fera constamment évoluer votre approche de la photo.

Et parmi tous les sujets sur lesquels vous découvrirez toujours de nouvelles techniques, c’est celui du post-traitement. Je ne vous parle pas de procédés ultra perfectionnés sur des logiciels professionnels coûteux. Il s’agit bêtement de maîtriser quelques trucs pour donner de la consistance à vos images. Les photos brutes de capteur peuvent manquer de punch, alors bouger quelques curseurs sur Lightroom ou Aperture révèlera des détails notables.

Maintenant, revenons en arrière, à vos tout début. L’époque où vous ne soupçonniez pas l’existence de logiciels de traitement d’images. Que croyez avoir fait avec les prises de vue du moment considérées alors comme non valables ? Au pire, à la corbeille, au mieux, archivées.

Plongez-vous à présent dans les bas-fonds de votre disque dur, et retrouvez ces archives. Depuis ces temps anciens, vous avez j’espère installé un logiciel de traitement d’images ! Analysez vos anciennes photos en les filtrant grâce à vos connaissances nouvelles en post-traitement.

Je prends les paris que dans le lot vous retiendrez des photos passées à la trappe auparavant. Passez-les à la moulinette de votre software préféré, laissez parler votre savoir-faire, et découvrez de nouvelles-anciennes photos !

vache charolaise brute 1 585x389 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

Une vache charolaise et son veau prise il y a longtemps, photo que j’ai laissée dormir – © Régis Moscardini

vache charolaise nb 1 585x390 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

La même photo passée à la moulinette d’Aperture et avec mes nouveaux standards esthétiques – © Régis Moscardini

 

Raison 2 – Vous avez acquis de nouveaux standards en terme de «bonnes photos»

Désolé de vous infliger ça : faites encore un flash-back sur votre activité. Aussi loin qu’il est possible d’aller dans votre mémoire, demandez-vous quels étaient vos critères de sélection à vos débuts. Sont-ils les mêmes qu’aujourd’hui ? Oui, non ? Oui, forcément !

Voilà un point qui change – presque – autant que les mises à jours des logiciels : vos critères pour choisir entre une bonne photo et une mauvaise. L’expérience, la technique, la sensibilité, la sagesse, le sang-froid, autant de paramètres qui ont modifié la façon de trier vos images.

Prenez mon cas. A mes débuts, je cherchais à tout prix à figer le sujet. Pour moi, une bonne photo animalière correspondait à un animal dont les mouvements étaient figés par une vitesse d’obturation suffisante.

Par la suite, j’ai lu, j’ai admiré, j’ai discuté et … j’ai changé !! J’avoue, la netteté du sujet a toujours sa place dans mes critères, en revanche, en fonction du type de photo que j’ai en tête, j’en ai d’autres maintenant. Par exemple, je suis bien plus sensible aux flous et autres effets de filés. Il y a donc de grandes chances qu’au sein de ma photothèque, une poignée de photos correspondent à mes nouveaux canons de beauté ! Faites l’essai icon smile 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

filé de cascade ancien 1 390x585 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

Une photo que j’ai laissée de coté car elle ne correspondait pas à mes critères de l’époque – © Régis Moscardini

filé de cascade 1 390x585 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

Un filé d’eau auquel je suis bien plus sensible aujourd’hui – © Régis Moscardini

 

Raison 3 – Vous avez carrément oublié une série !

Nos vies sont trépidantes. On passe du boulot aux gosses, des gosses à la maison (ou appart’), puis on revient au boulot pour re-s’occuper des gosses et dans tout ça on tente de caser notre passion : la photo animalière.

Evidemment, dès que l’occasion se présente, ça n’est pas pour une séance de tri qu’on se lèvera aux aurores mais pour une séance photo sur le terrain ! A peine rentré et vidé la carte mémoire sur le P.C que paf ! c’est reparti pour les enchainements décrits plus haut.

La belle série de 200 photos commence alors sa longue et ennuyeuse attente dans les entrailles du computer. Rigolez pas, ça m’est déjà arrivé !

La solution est aisée : regarder régulièrement les dossiers photos. C’est tout con mais ça marche icon wink 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque .

paysage aube 1 585x390 3 raisons pour fouiller dans votre photothèque

Pour les besoins de l’article, j’ai fouillé dans ma photothèque … et j’ai (re)trouvé cette photo de paysage à l’aube ! – © Régis Moscardini

Bonus – L’astuce qui tue

Truc lu sur un forum : pour ressortir à la surface des vieilles photos de l’ordinateur, il suffit de programmer le lancement d’un diaporama lorsque la machine se met en mode économie d’écran.

L’ordi pioche alors au hasard les images dans les dossiers choisis par l’utilisateur : que de l’animalier ou toutes les photos, même les dernières du petit. A vous de voir.

Pas bête, ça peut-être une façon originale de se trouver nez à nez avec une vieille photo de renard oubliée depuis des siècles et qui n’attendait qu’une petite retouche pour exprimer toute sa quintessence.

Conclusion

Bravo, vous avez lu tout l’article, soit 8 184 caractères, 1 357 mots en, normalement, 6 minutes et 47 secondes. Sauf que c’est la moitié de la tâche à accomplir. Il vous faut maintenant passer à l’action !

Si je vous ai convaincu de jeter un oeil dans vos anciennes photos, maintenant faites ça : programmez dans vos tâches à faire (les fameuses to-do-list) l’inspection des dossiers photos. Pas tout d’un coup, juste un peu de temps en temps.

Vous aurez de nouvelles images sans même photographier, incroyable !!!

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • vache et veau allégé
  • récupérer bibliothèque aperture pour pc
Lire la suite...
 


Page 9 sur 26

Home e-Mag photo nature

CRM

Les articles de la revue de presse sont des articles fournis par les flux RSS de site consacrés à la photo/nature. Ces articles ne sont donc pas le résultat de travail de l'équipe de Safari-photo-nature.com mais bien le résultat d'un mashup de contenu, également appellé curation.

Notre travail se limite à vous faire découvrir le travail de qualité effectué par des sites web de référence; nous ne rédigeons de ce fait aucun contenu. Ce site web baptisé "revue de presse" est donc un site composé d'un moteur de recherche alimenté par des flux RSS. Nous ne sommes donc pas éditeur mais hébergeur et n'exerçons de ce fait aucun contrôle sur les informations référencées dont nous respectons le droit d'auteur en indiquant la source fournie dans les flux RSS.

Afin de découvrir la totalité des articles proposés, merci de cliquer sur le lien de source mentionné en bas de chaque article afin de découvrir l'excellent travail de ces différents rédacteurs; de nombreux autres contenus de qualités vous attendent sur leur site web.


CRM agence de communication - CRM agence de voyage - CRM agence immobilière - CRM assurance

CRM Analytique - CRM Cabinet de recrutement - CRM cabinet médical - Logiciel de gestion de contrats - Logiciel agenda partagé - CRM Gmail



Vacances - Voyage - Billet avion pas chers

Rechercher

La revue de presse via Twitter

Suivez @actualite_photo

Stat.

Membres : 3
Contenu : 33627
Affiche le nombre de clics des articles : 6922824

En ligne

Nous avons 132 invités en ligne

Baromètre prix matos photo



[ L’ubiquité informative ]
:
[ toute l’actu photo du web ]
[ dans un seul site ]






Articles les plus lus

La citation du jour